Arabic AR Chinese (Simplified) ZH-CN English EN French FR German DE Japanese JA Portuguese PT Russian RU Spanish ES Turkish TR
Connecte-toi avec nous

Salut, que cherches-tu ?

Technology

Nouvelle taxe sur les crypto-actifs en Inde

Il n'est pas surprenant que le marché des crypto-monnaies ait pris d'assaut le monde, y compris l'Inde. La vague de monnaie numérique a pris de l'ampleur dans le pays il n'y a pas si longtemps et est maintenant devenue une option d'investissement pour beaucoup. Cependant, avec la récente volatilité provoquée par les fluctuations continues du marché, de nombreux investisseurs indiens évaluent leurs choix de négociation et observent plutôt la situation de près.

L'industrie de la crypto-monnaie a été témoin d'une surveillance extrême par le gouvernement indien, avec des débats d'un an sur sa légalité, sa validité et son applicabilité en tant qu'offre acceptable. Récemment, le gouvernement a repris les pourparlers pour inclure les transactions de crypto-monnaie dans le cadre de la «taxe sur les produits et services» (TPS), qui est une forme de taxe de vente, qui a été introduite en Inde le 1er juillet 2017.

L'introduction de cette taxe pourrait décourager les investisseurs et décourager l'expansion du marché indien de la crypto-monnaie. Le Conseil de la TPS est un organe formé pour prendre des décisions sur ces règles liées à la taxe de vente et devrait se réunir prochainement pour discuter de la possibilité d'incorporer la cryptographie dans les biens ou services taxés en vertu de la TPS.

Le Conseil GST et les résultats attendus

Le Conseil est composé d'agents du revenu et de ministres au niveau de l'Union et de l'État, qui tentent d'évaluer les implications plus larges de la perception de la TPS sur les transactions cryptographiques de manière progressive et pratique.

Le Conseil serait convoqué pour une courte période de 2 à 3 jours, à compter de fin juin, pour discuter de l'éventuelle dalle de TPS appliquée aux actifs numériques virtuels (VDA). Les différentes dalles de TPS en Inde, vont de - 5%, 12%, 18% et 28%, dont la dernière est généralement réservée aux articles de luxe. Les spéculations d'experts suggèrent que le Conseil est le plus susceptible d'appliquer la dalle de 28% pour les VDA, suscitant une objection généralisée de la part des commerçants et des investisseurs du marché.

Plus de temps requis pour décider de la taxation de la crypto en Inde

Le Fitment Committee, qui est chargé de signaler et de relayer les mises à jour au Conseil, a demandé une prolongation, car il n'est pas clair si les crypto-actifs doivent être considérés comme des biens ou des services. Le Comité a également demandé au Conseil plus de temps pour régler la question, car la légalité des transactions liées à la VDA n'est pas suffisamment établie par le gouvernement central.

Le Conseil devrait évaluer pleinement les plates-formes d'échange de crypto, les portefeuilles DeFi et d'autres chaînes de paiement tout en distribuant un mécanisme pour collecter les paiements de TPS. Comme il y a beaucoup d'ambiguïté sur le statut des VDA en Inde, la plupart des responsables des finances attendent les notifications officielles du gouvernement central confirmant la légalité de ceux-ci.

Ces développements récents et rapides dans l'espace crypto en Inde interviennent après le budget de février dans lequel le gouvernement central, tout en tenant compte de la nature spéculative des transactions dans l'industrie de la cryptographie, l'a considérée comme étant au même niveau que des activités similaires comme le jeu, d'où la nécessité de qu'il relève de la législation centrale.

Cependant, la plupart des rapports suggèrent que les décisions du Conseil GST n'auront pas d'effet immédiat sur les transactions cryptographiques en Inde. La spéculation du marché est telle que le Conseil est déterminé à examiner et à évaluer en profondeur les ramifications d'une telle décision et ne décidera donc qu'après de multiples réunions et rapports ultérieurs des agents financiers de l'État.

Légalité de la crypto et autres taxes directes

Dans une autre discussion controversée concernant les VDA en Inde, l'organisme fédéral - le Conseil central des impôts directs, a récemment clarifié tous les doutes concernant le'1 % d'impôt retenu à la source/TDS' pour les actifs cryptographiques tels que développés dans le dernier budget annuel, qui entrera en vigueur le 1er du mois prochain.

Les clarifications apportées étaient que la taxe serait appliquée sur le montant total de la transaction et que la responsabilité de la collecte de la taxe serait principalement basée sur les plateformes d'échange.

Dans ce cas, les sociétés de courtage facilitant ces transactions seraient chargées d'aider les plates-formes d'échange à déduire le TDS. Le Conseil a en outre déclaré que dans les transactions P2P, l'acheteur serait chargé d'effectuer la déduction TDS. Ces clarifications accompagnent la récente déclaration du ministre des Finances selon laquelle les revenus de ces VDA seraient imposés à la tranche de trente pour cent, offrant ainsi un certain assouplissement aux investisseurs quant à la légalité de ces actifs numériques dans le pays.

En vedette

Nouvelles cryptographiques

Robinhood, a leading investment app, has rolled out its newest product — a crypto wallet that charges zero transaction fees to its users. For...

Échange cryptographique

Earlier this year in July, Voyager Digital filed for Chapter 11 bankruptcy, which was massive news at the time. The continuous drops in crypto prices left...

Ethereum

In recent weeks, the constant downfall and fanatic selling of many investors have reduced several cryptocurrencies to a biting pet for many. Ethereum (ETH)...

Altcoins

ApeCoin is up 4% amid optimistic fundamentals from the network. However, the recent APE coin’s recent gain has failed to reverse its previous downward...